L’essentiel sur le déménagement gaz

Ça y est ! Vous changez de logement, l’heure des grands changements est arrivée ! Cependant, afin de déménager en toute sécurité, il est important que vous puissiez prendre certaines précautions. Parmi celles-ci, il y a les démarches auprès de votre fournisseur de gaz. Retrouvez dans cet article l’essentiel sur le déménagement gaz.

Avant tout, un nouveau contrat

Votre contrat gaz est lié au compteur et non à votre personne. Pour cela, lorsque vous entreprenez de déménager, assurez-vous que votre nouveau logement est muni d’un compteur opérationnel. Cela n’est possible que si vous souscrivez un nouveau contrat de gaz, à moins que le compteur de l’ancien locataire ne soit pas encore fermé. Cette dernière perspective est tout sauf réjouissante.

Pour souscrire un nouveau contrat, faites, en amont, le choix d’un fournisseur qui saura satisfaire vos besoins en gaz. En France, Engie est en tête de lice des fournisseurs les plus populaires. Il existe beaucoup d’autres fournisseurs qui sont tout aussi performants. Quel qu’en soit votre fournisseur, avant de souscrire un nouveau contrat, vous devez communiquer le numéro PCE, le nom de l’ancien occupant, le relevé du compteur de gaz et un RIB.

Sur la base de ces informations, le gestionnaire de réseau (GRDF) entrera en jeu. Un technicien GRDF sera chargé de la mise en service du gaz dans le délai dont vous aurez convenu avec votre fournisseur. Sachez que plus court sera ce délai et beaucoup plus importants seront les frais.

L'essentiel sur le déménagement gaz

Notez qu’il est recommandé de lancer la procédure de souscription au moins 15 jours avant la date prévue pour le déménagement. En agissant ainsi, vous êtes sûr de ne pas passer les premiers jours dans votre nouveau logement sans chauffage. Un déménagement gaz sans frais, c’est possible.

Le coût d’une mise en service

Aussi surprenant que cela puisse paraitre, le tarif d’une mise en service du gaz est identique pour tous, peu importe le fournisseur. En fait, la mise en service est assurée par le gestionnaire GRDF, donc logiquement facturée par celui-ci. Seuls les bénéficiaires d’un chèque énergie sont exemptés du paiement de ces frais.

La mise en service se fait en présence du technicien GRDF qui s’assure que les compteurs sont fermés et que l’installation ne présentera pas de danger au cas où il y aurait un incident. Même s’il est établi que le déplacement du technicien n’est pas opportun, le client n’est pas moins tenu de payer lesdits frais de mise en service. Même règle pour un compteur connecté Gaspar.

La résiliation de votre contrat

Maintenant que votre déménagement est acté, il faut penser à fermer votre ancien compteur de gaz. Autrement, vous serez obligé de supporter la consommation des nouveaux résidents de votre ancien logement jusqu’à ce que la fermeture du compteur soit effective. D’un autre côté, si vous le résiliez trop tôt, vous resterez sans chauffage pendant tout le temps qui vous sépare de l’emménagement. Faites-le donc le jour même du déménagement.

Pour fermer le compteur gaz, vous n’aurez besoin que de trois informations : le PCE, le relevé de l’index de consommation et le numéro client. La résiliation du contrat, lorsqu’elle est faite par téléphone, est gratuite pour particuliers résidant sur le sol français. Le courrier recommandé avec accusé de réception constitue un moyen efficace de résiliation du contrat.